Les oiseaux d’Amazonie

Home/Les oiseaux d’Amazonie
Les oiseaux d’Amazonie 2017-05-18T20:34:39+00:00

1300 espèces d’oiseaux d’Amazonie peuplent cette forêt tropicale hors norme. Voici un court descriptif des oiseaux les plus emblématiques que l’on retrouve dans cet environnement unique au monde bien que menacé par l’avidité des hommes.

 

Les aras et perroquets

oiseaux-am1De nombreux oiseaux peuvent chanter mais bien peu savent parler ! Les meilleurs parleurs sont sans aucun doute les perruches et les perroquets : ce sont de bons imitateurs qui savent en plus reproduire d’autres sons (aboiement de chien, pleurs d’enfant etc.).oiseaux-am2

A l’état sauvage, les perroquets se nourrissent de graines et de fruits. Ils se plaisent souvent à se réunir en joyeuses troupes aussi bruyantes que chatoyantes, jamais bien loin des arbres où ils nichent et importunent les voisins de leurs cris rauques.

oiseaux-am3

Ces oiseaux d’Amazonie sont réputés pour leur fidélité : lorsqu’un couple se forme, ils demeurent ensemble jusqu’à la mort de l’un des deux ; ce qui peut s’avérer bien long puisqu’un perroquet peut vivre oiseaux-am4vieux, jusqu’à 50 ans et même plus !

Il existe plusieurs centaines d’espèces de perroquets. Les plus grands spécimens du genre (entre 30 et 90 cm) sont les aras. On les reconnaît à leurs plumages colorés et à leurs longues queues. Ces oiseaux exubérants souffrent de leur beauté et sont donc aujourd’hui menacés d’extinction à l’état sauvage.

Au Brésil on trouve :

oiseaux-am5L’ara hyacinthe (ou grand ara bleu) c’est le plus grand (il peut atteindre 1 mètre) et c’est aussi le plus menacé (sa population est passée de 100 000 à 2000 individus en quelques décennies) car sujet au commerce, à la chasse et au braconnage (ses plumes servent pour des chapeaux)oiseaux-am6.

L’ara de Lear (ou ara cobalt), très ressemblant à l’ara hyacinthe mais de taille inférieure (75cm), il est menacé de disparition bien que sa population soit en hausse (de 100 à 1000 individus).

oiseaux-am7L’ara bleu (ou ara ararauna ) qui comme son nom l’indique est jaune et bleu. C’est un oiseau qui n’existeoiseaux-am8 pratiquement plus à l’état sauvage.

L’ara rouge (ou ara macao) dont les populations ont, elles aussi, extrêmement diminué en raison de la destruction de leur habitat.

oiseaux-am9L’ara à ailes vertes (ou ara chloroptère) qui ressemble oiseaux-am10beaucoup à l’ara rouge à l’exception de ses ailes. C’est une espèce assez commune.

L’ara vert (ou ara sévère) de taille relativement modeste (46cm), assez commun et qu’on retrouve fréquemment en captivité.

 

Les colibris

oiseaux-am11Les colibris ont de merveilleuses couleurs. Leur plumage étincelle comme si l’or et le cuivre servaient de fond aux verts, aux rouges, aux jaunes, aux pourpres et aux bleus de leurs plumes.oiseaux-am12

Leur vol est une série de vibrations comme celles d’un insecte, leurs battements d’ailes pouvant atteindre les 50 par seconde. Ce sont aussi les seuls oiseaux pouvant voler aussi bien sur place qu’ en arrière ou en avant.

Leur vol caractéristique et leur petite taille (variant de 2 à 25 cm pour le colibri des Andes) leur a valu leur surnom d’« oiseau-mouche ».

oiseaux-am13

Ces oiseaux d’Amazonie, que l’on retrouve dans toute l’Amérique, principalement du Sud, affectionnent les fleurs riches en nectar mais ils prélèvent aussi des insectes dans les corolles des fleurs.

 

 

Les toucans

oiseaux-am14Les toucans comptent parmi les plus beaux oiseaux d’Amazonie. Ces oiseaux magnifiques vivent dans le sommet des arbres des forêts d’Amérique centrale et du sud où ils aiment faire leur nid dans le creux des arbres. Le toucan toco est le plus grand (60 cm) et le plus oiseaux-am15emblématique des 47 espèces de toucans.

Le nom toucan semble venir du tupi « tucana » qui signifierait « bec osseux ». En effet la particularité de ces oiseaux est leur immense bec extraordinairement coloré. Il est creux mais renforcé à l’intérieur d’un tissu spongieux qui lui donne à la fois force et légèreté. Cet énorme becest richement vascularisé et leur sert en fait à réguler leur température.

oiseaux-am16

Ils se nourrissent de fruits et de graines que leur long bec les aide à atteindre, décortiquer et écraser avant de les avaler, mais ils peuvent aussi manger des insectes.

 

La harpie féroce

oiseaux-am17La harpie féroce est l’un des plus grands aigles du monde : ailes déployées, il peut atteindre 2,80 m d’envergure.oiseaux-am18

C’est un prédateur extrêmement efficace, qui possède de puissantes serres. C’est un aigle adapté au vol acrobatique en milieu forestier dans des espaces fort réduits. Elle se nourrit de paresseux, de perroquets, de ratons laveurs, de singes et de serpents ; on dit même qu’elle chasse parfois des chiens etdes ocelots.oiseaux-am19

Parmi les oiseaux d’Amazonie, la harpie féroce est sans doute le plus redoutable. Cet aigle peut arracher des proies pesant plus de 70 % de son poids en les traînant jusqu’à son nid qui, pourtant, se situe souvent dans la canopée entre 30 et 50 mètres de hauteur, perchés sur de très hautes branches faciles d’accès.

La harpie féroce est un rapace menacé, principalement en raison de la déforestation.

 

L’ibis rouge

oiseaux-am20L’ibis rouge vit dans des colonies pouvant atteindre plusieurs milliers d’individus. Cet oiseau vit à l’embouchure des fleuves ou dans les marais côtiers. On le reconnaît à sa couleur flamboyante qui tranche avec le vert des forêts de palétuviers où il construit son nid. Ces oiseaux d’Amazonie aiment également se percher à la cime des arbres.

oiseaux-am21C’est à l’aide de son grand bec crochu qu’il extrait sa nourriture de la vase. Grenouilles et insectes constituent son ordinaire mais c’est aux crevettes et aux crabes, riches en caroténoïdes, qu’il doit sa pigmentation spectaculaire. C’est encore une fois la beauté de cet oiseau qui en fit une proie prisée par les braconniers.

C’est aujourd’hui une espèce protégée et menacée d’extinction.

 


Pour aller plus loin :


2 Comments

  1. Jérôme Siffredi 18 juillet 2017 at 8 h 19 min - Reply

    L’ararauna ou ara jaune et bleu, il y en a 3 couples sur ma ferme Brésilienne du Tocantins et des milliers dans cet état du Brésil …
    Arrêtons de dire qu’il n’en existe pratiquement plus à l’état sauvage

  2. Parintins 29 novembre 2017 at 11 h 30 min - Reply

    La forêt se reduit de jour en jour, l’homme detruit leur habitat naturel. Sortez de votre ferme …

Leave A Comment