Géographie du Brésil

Home/Géographie du Brésil
Géographie du Brésil 2017-05-18T20:34:38+00:00

La géographie du Brésil n’est pas celle d’un pays mais celle d’un continent. Le territoire brésilien est en effet le plus grand pays d’Amérique du Sud et s’étend sur 8.514.876 km². Cela correspond approximativement à 1,6 % de la superficie de la planète, 5,6 % des terres émergées du globe, 20,8 % des Amériques et 48 % de l’Amérique du Sud.

194 millions de Brésiliens (2012) peuplent le cinquième pays du monde par sa taille (derrière respectivement la Russie, le Canada, la Chine et les États-Unis.). C’est, pour se donner une idée, un pays à peine plus petit que la Chine, bien plus vaste que l’Union Européenne et à peu près 16 fois plus grand que la France.

Le Brésil est frontalier avec tous ses voisins sud-américains, exceptions faites du Chili et de l’Équateur.

 

Un pays tropical aux paysages variés

Le Brésil est un pays indéniablement tropical : 92 % de ce territoire est situé entre l’équateur et le tropique du Capricorne. La géographie du Brésil procède de paysages et de conditions climatiques très diversifiés et peu marqués par les reliefs (40 % de la surface se situe à moins de 200 m d’altitude, 90 % à moins de 800 m et seulement 3 % au dessus de 900 m).

Voici quelques paysages caractéristiques que l’on recense dans la géographie du Brésil :

geo1Au Nord : l’imposante et luxuriante forêt amazonienne. Le bassin amazonien est bordé par les chaînes montagneuses d’Équateur, de Colombie et du plateau des Guyanes. Il occupe plus du tiers du pays. Le climat y est chaud et humide (90 %) et les précipitations abondantes (environ 3000 mm par an).

 

 

geo2.

Au Nord-Est : une forêt épineuse (caatinga), faite de broussailles, de cactus et autres buissons épineux. C’est une zone aride, marquée par la sécheresse et des épisodes de famines chroniques.

 

 

 

geo3.

A l’Est : une forêt tropicale humide (la Mata Atlântica) borde les 7491 km de plages, souvent remplacée par d’immenses champs de canne à sucre. Cette bande côtière offre une pluviométrie abondante, qui n’exclut pas des températures très élevées pendant l’été austral.

 

 

geo4.

Le Sud-Est : zone de montagnes (Serra do Mar) qui jouxtent l’Océan Atlantique et qui sont recouvertes par une luxuriante forêt tropicale humide (Mata Atlântica).

 

 

 

geo5Le Sud : Présence d’une part d’une forêt tropicale humide (qui sillonne les États de São Paulo, de Santa Catarina, du Paranà et du Rio Grande do Sul) et d’autre part de vastes plaines couvertes d’une végétation similaire à la pampa argentine. Le climat du Sud est tempéré et les hivers peuvent être froids.

 

 

 

geo6

.

Au centre : une savane arborée (cerrado) habille l’immense plateau. Le plateau central bénéficie d’un climat continental assez stable et sec.

 

 

 

 

geo7A l’Ouest (proche de la Bolivie et du Paraguay) : le Pantanal, qui n’est rien de moins que la plus grande zone marécageuse d’Amérique. C’est une réserve écologique où la diversité des végétations, des sols et des climats procure un incontestable potentiel agricole et sylvicole progressivement mis en valeur.

 

La géographie du Brésil et ses déséquilibres régionaux

geo8bLe Brésil est une république fédérale regroupée en 5 grandes régions administratives composées aujourd’hui de 26 États et du district fédéral de Brasília. La géographie du Brésil est marquée par une forte disparité entre ces régions.

 

 

 

Le Nord : le Brésil pauvre

geo9La forêt amazonienne, joyau de la géographie du Brésil, recouvre près de 3,5 millions de km² de ce pays. La région Nord, qui regroupe la plupart des États du bassin amazonien, est de ce fait la plus vaste du Brésil. C’est aussi la région la moins peuplée. L’isolement de cette région est progressivement compensé par le développement de vastes infrastructures comme les routes transamazoniennes. Les fleuves demeurent toutefois les principaux moyens de communication.geo10

Dans cette région, on distingue le nord du bassin amazonien et le nord moyen (correspondant au bassin du rio Paranaíba). Le nord moyen constitue une transition vers la région Nord-Est semi-aride. Cette sous-région correspond à peu près à ce qu’on appelle « l’arc de la déforestation ». (La déforestation c’est 125 000 km² de forêt qui disparaît chaque année. Elle s’étend sur 17 % des 5,5 millions de km² de l’espace forestier amazonien.) geo11

La région Nord est un front pionnier qui concentre bien des convoitises et suscite des méga-projets délirants (comme le barrage de Belo Monte) qui menacent à terme la pérennité des écosystèmes forestiers et des peuples indigènes qui l’habitent.

tab-geo5

 

Le Nord-Est

geo12La région Nord-Est est la plus anciennement colonisée. C’est aussi la région la plus pauvre du Brésil. C’est une zone marquée par de forts contrastes climatiques (grande humidité sur la côte, aridité croissante vers l’intérieur). Les épisodes de sécheresse chronique chassent périodiquement les paysans vers les villes côtières.

tab-geo4

 

Le Centre-Ouest

geo13Dans la géographie du Brésil, la région Centre-Ouest est décrite comme une vaste zone de plateaux séparés par des vallées escarpées. Cette région a longtemps souffert d’un isolement (mauvaise qualité des infrastructures routières) et d’une mauvaise qualité des sols.geo14

Depuis quelques décennies, c’est une région qui connaît une forte croissance de sa population urbaine rapide due à une urbanisation volontaire. La réalisation la plus emblématique de cette urbanisation spectaculaire est sans aucun doute Brasília (fondée en 1960 au bout de 40 mois de travaux!)

tab-geo6

 

Le Sud-Est : « la locomotive »

geo15La région Sud-Est est depuis toujours à l’initiative des cycles économiques au Brésil, d’où son sobriquet prétentieux de « Brésil utile». C’est de cette région qu’est partie l’essor du pays avec la canne à sucre (16ème et 17ème siècles), l’or et les diamants (18ème) et surtout le café (19ème).

C’est une région remarquable qui connaît aujourd’hui une forte croissance industrielle. Les multinationales y jouent un rôle croissant (Volkswagen et Mercedes-Benz).geo16

Le poids économique et financier de São Paulo (18 millions d’habitants) ne cesse de croître en importance et déborde même jusqu’à l’ouest du pays (en particulier dans le Mato Grosso do Sul : c’est le « jeune Sud-Est » brésilien).

geo17Les trois autres États de la région (Rio de Janeiro, Minas Gerais et Espírito Santo) constituent le « vieux Brésil ». Ces États souffrent d’un dynamisme moins affirmé de leur économie. Toutefois, Belo Horizonte, la capitale du Minas Gerais (État industriel et minier) continue à se développer rapidement, notamment dans le secteur bancaire. Cet état constitue la charnière entre le Brésil « pionnier » et le Brésil « pauvre ».

tab-geo8

 

Le Sud : le Brésil « européen »

geo18Dans la géographie du Brésil, la région Sud est incontestablement celle où les paysages et la population font le plus penser à l’Europe. Les vagues d’immigration du 19ème siècle jusqu’aux années 1920 ont donné à cette région sa physionomie particulière.

Les colonies allemandes (Rio Grande do Sul), italiennes et les colons originaires de Pologne, d’Ukraine et des Pays-Bas ont ainsi été progressivement assimilés au creuset brésilien tout en conservant des traits sociaux spécifiques. Ils n’ont jamais été influencés par une économie de type esclavagiste.geo19

Le climat de cette région est marquée par des coups de froid en hiver, ce qui est finalement assez exotique dans ce pays largement tropical. Les exploitations agricoles familiales, souvent spécialisées dans la volaille, sont particulièrement rentables et le soja (transgénique) a remplacé de nombreux caféiers dès la fin des années 1970.

tab-geo7

 


A voir aussi à propos de la géographie du Brésil :

  • Géographie du Brésil
  • Climat du Brésil

Leave A Comment