Les animaux du fleuve Amazone

Home/Les animaux du fleuve Amazone
Les animaux du fleuve Amazone 2017-05-18T20:34:39+00:00

Les animaux du fleuve amazone sont extrêmement diversifiés. Outre les 3000 espèces de poissons recensés, on compte également 378 espèces de reptiles et 400 d’amphibiens. Voici un florilège de quelques animaux endémiques qui peuplent ce fleuve mythique.

 

Les caïmans

animaux-fleuv1Les caïmans sont des crocodiliens originaires d’Amérique du Sud et comptent parmi les plus gros reptiles de la planète. Il existe plusieurs espèces de caïmans :

  • le caïman à lunettes, le caïman à nez large et le caïman yacaré qui mesurent entre 2 et 3 mètres
  • le caïman nain, qui ne dépasse pas 1,50 mètres
  • le caïman noir, qui peut atteindre 6 à 7 mètres de long et peser une tonne. Il s’agit du plus grand crocodilien après le crocodile de mer. 

animaux-fleuv2Ces reptiles passent la majeure partie de leur existence immobiles dans l’eau, ne laissant dépasser à la surface que leurs yeux et leurs narines. Toutefois, ils ne peuvent ni respirer, ni avaler leur nourriture sous l’eau. Comme tous les reptiles, ce sont des animaux à sang-froid : leur corps est à température du milieu dans lequel ils vivent, d’où leur goûts pour les bains de soleil.

animaux-fleuv3Les caïmans sont de grands carnivores, pas très regardant sur ce qu’ils ingèrent. Leur ordinaire se compose de poissons, de crustacés, de mollusques et autres amphibiens. Toutefois, ils ne rechignent pas face à un petit extra qu’ils prélèvent sur les animaux des berges (oiseaux, tortues et même quelques gros mammifères qu’affectionnent particulièrement les caïmans noirs).animaux-fleuv4

Les femelles pondent des œufs dans des nids. La position des œufs dans le nid détermine la température, ce qui influe sur le sexe. Après l’éclosion, les femelles restent à proximité de leur progéniture pendant de longs mois. Néanmoins, malgré l’attention maternelle, la plupart des bébés finissent dans le gosier de leurs nombreux prédateurs, en particulier les oiseaux.

animaux-fleuv5Ces animaux du fleuve Amazone sont également très répandus dans le Pantanal. A l’exception du caïman à lunettes, toutes les espèces ont énormément souffert d’un braconnage intensif intéressé par leurs peaux. Les caïmans sont aujourd’hui pour la plupart des espèces protégés et menacés d’extinction.

 

L’anaconda

animaux-fleuv6L’anaconda est un serpent aquatique constricteur non venimeux de la famille des boas. On le trouve dans les marécages et les fleuves des régions tropicales d’Amérique du Sud. Il peut atteindre des tailles gigantesques : jusqu’à 9 mètres pour 250 kg. De nombreux témoignages plus ou moins douteux laisseraient supposer des bêtes beaucoup plus grosses…

animaux-fleuv7Mythe ou réalité, sa taille lui a valu de nombreux noms : « serpent guerrier de l’onde », matatoro (« tueur de taureau »), yacumama (« mère des eaux ») et une mauvaise réputation de mangeur d’hommes. Les anacondas sont sans doute les animaux du fleuve Amazone les plus effrayants. Pourtant, les morts d’hommes causées par les anacondas sont rares et il aurait plutôt tendance à fuir quand il sent la présence des bipèdes.animaux-fleuv8

Les anacondas se nourrissent de toutes sortes de proies (caïmans, capybaras, cervidés, moutons, chiens, tortues, etc.) et ne craignent pas de s’attaquer à de puissants prédateurs comme les jaguars.

Leur technique de chasse est aussi rudimentaire qu’efficace : d’abord ils assomment leurs proies en projetant puissamment leurs tête puis ils se saisissent de leur proie à l’aide de leurs puissantes mâchoires et l’entraînent sous l’eau pour la noyer, quitte à animaux-fleuv9l’étouffer avec leurs muscles ventraux si cela ne suffit pas.

Il leur faut ensuite plusieurs heures pour avaler leur déjeuner, la tête la première, sans la mâcher. Il faut compter environ 6 heures pour qu’un anaconda avale ainsi un capybara et plusieurs jours pour le digérer, période pendant laquelle il est très vulnérable.animaux-fleuv10

Il va sans dire que la période de digestion est proportionnelle à la taille des proies qu’il dévore. Un anaconda peut ainsi passer plusieurs mois à digérer un gros mammifère…

Autre fait surprenant : l’anaconda est capable de jeûner pendant 2 ans et peut animaux-fleuv11vivre jusqu’à 50 ans (voire 60 et même 80 ans pour certains), ce qui explique sa taille compte tenu du fait que ces animaux terrifiants ne cessent jamais de grandir tout au long de leur vie.

Les grenouilles et les crapauds

animaux-fleuv12L’humidité aux abords de l’Amazone constitue un écosystème idéal pour les grenouilles et les crapauds qui prolifèrent dans toutes les strates de la forêt, jusque dans les branches les plus hautes des arbres.

Ainsi, les grenouilles arboricoles telles que la rainette-singe possèdent des disques adhésifs pour animaux-fleuv13se hisser avec aisance jusqu’à la cime des arbres.

Comme toute grenouille, celle-ci pond ses œufs dans l’eau et fabrique à cet effet un nid perché dans les branches en utilisant des feuilles enroulées en cornet au dessus de l’eau pour qu’à l’éclosion, les têtards tombent dans l’eau.

animaux-fleuv14Parmi ces nombreuses espèces on peut citer le crapaud-buffle qui tient son nom de sa taille : 10 à 15 cm en moyenne (le plus gros recensé mesurait 38 cm!). Ce crapaud possède un coassement puissant très reconnaissable la nuit.

Pour se défendre, il produit la bufotoxine qui provoque l’arrêt cardiaque lors de son ingestion. C’est un crapaud plutôt terrien qui ne va dans l’eau que pour pondre.

animaux-fleuv15Autre amphibien toxique emblématique des animaux du fleuve Amazone : la dendrobate. Cette grenouille de 4 à 6 cm est réputée pour ses couleurs vives qui lui permettent d’être identifiée et évitée par ses prédateurs qui connaissent son goût affreux ou sa dangerosité.

animaux-fleuv16La toxicité du poison qu’elle sécrète (la batrachotoxine) lui viendrait des insectes venimeux qu’elle consomme. A noter que les dendrobates deviennent inoffensives dès lors qu’elles modifient leur régime alimentaire.

De plus, seules 55 des 135 espèces répertoriées sont réellement toxiques, les autres se contentant de se protéger par mimétisme, en imitant les couleurs de leurs cousines toxiques.

 

 

Le dauphin rose

animaux-fleuv17Les dauphins roses sont des animaux du fleuve Amazone qu’on reconnaît aisément à la couleur rose de leur ventre. On estime leur population à environ 100 000 individus. Ils vivent généralement en couple ou dans des groupes n’excédant pas 6 individus.

animaux-fleuv18Il mesure environ 2,80 mètres pour un poids avoisinant les 150 kg et se nourrit surtout de poissons vivant dans le fond des cours d’eau qu’il détecte dans l’eau boueuse par écholocation. C’est un animal peu craintif, qui ne dédaigne pas manger la nourriture que lui offre les touristes.

animaux-fleuv19Une légende amazonienne prétend que le boto peut prendre forme humaine. Il apparaît dans les fêtes sous les traits d’un homme séduisant, vêtu de blanc, délicatement parfumé et portant toujours un chapeau pour masquer le trou par lequel il respire.

Le boto est réputé pour être un parfait dom juan, invitant les femmes dans des danses sensuelles avant de partager leur lit… et s’en aller discrètement avant que l’aube ne se lève ! Une légende bien commode…

 

Le lamantin

animaux-fleuv20Le lamantin est un mammifère herbivore, non-ruminant, qui se nourrit d’une grande variété de plantes aquatiques et semi-aquatiques. Il partage bon nombre de caractéristiques anatomiques avec l’éléphant.

animaux-fleuv21Le lamantin d’Amazonie est le plus petit des siréniens (entre 2,8 et 3 mètres de long pour environ 450 kg) ce qui fait tout de même de lui l’un des plus gros animaux du fleuve Amazone. C’est le seul animal de cette famille à vivre exclusivement en eau douce.

On suppose que le lamantin est à l’origine des légendes de sirènes : son chant, ressemble étrangement à une lamentation de sirène. D’autre part, les glandes mammaires des femelles sont situées sous les bras, comme c’est le cas chez les femmes humaines.

Cet énorme animal a subi pendant des siècles la chasse extensive des populations autochtones qui apprécient particulièrement sa viande et sa peau. animaux-fleuv22Mais, plus récemment, sa chasse intensive à des fins commerciales a entraîné le déclin de sa population.

Aujourd’hui, c’est un animal devenu rare, protégé et plus que jamais menacé par la déforestation, la pollution des eaux (par le mercure ou les pesticides) et la construction de barrages (pouvant limiter la diversité génétique des futures populations).

Les loutres

animaux-fleuv23Il n’existe pas d’animaux du fleuve Amazone plus amusant à regarder que des loutres lorsqu’elles sont en famille. C’est un vrai délice que de voir jouer les jeunes loutres le long des berges boueuses des fleuves.

Un de leur jeu préféré consiste ainsi à prendre leur élan, se laisser glisser avec témérité sur des pentes boueuses avant d’effectuer une pirouette acrobatique pleine de grâce pour entrer dans l’eau.

animaux-fleuv24Les loutres sont des animaux sociaux et solidaires qui vivent au sein de groupes composés d’un couple et sa progéniture. Jusqu’à 3 générations peuvent ainsi cohabiter dans le même groupe, ce qui dissuade bon nombre de prédateurs susceptibles de s’attaquer au clan.

A l’âge adulte, les jeunes loutres quittent leur groupe pour tenter d’aller fonder leur propre clan. C’est une période périlleuse pour ces jeunes adultes qui se retrouvent subitement seuls et vulnérables.

animaux-fleuv25La loutre géante d’Amazonie peut atteindre jusqu’à 1m50 de long et pèse entre 30 et 40 kg. Son espérance de vie est d’environ 10 ans.

Carnivore curieux et pas du tout craintif, elle forme avec le jaguar, l’anaconda, le caïman, le puma et la harpie féroce, le groupe des grands prédateurs d’Amazonie. On sait également que, bien que très rarement, elle peut s’associer avec le dauphin rose pour chasser.animaux-fleuv26

La loutre géante d’Amazonie est un magnifique mammifère aquatique. Mais sa fourrure imperméable couverte de poils courts et drus a attiré sur elle bien des convoitises.

Elle a ainsi longtemps été massacrée pour sa peau. C’est aujourd’hui l’une des espèces de loutre les plus menacées d’Amérique du Sud.

Les capybaras

animaux-fleuv27Les capybaras (« seigneurs des herbes » en langue indienne) ou cabiaïs sont les plus gros rongeurs au monde. Ils mesurent entre 1 et 1,35 mètres et peuvent peser jusqu’à 65 kg.

Ce sont des mammifères semi-aquatiques, inoffensifs et timides vivant par groupe comprenant une dizaine d’individus. Ils prolifèrent aux abords des marais ou le long des fleuves et des lacs d’Amérique du sud.

animaux-fleuv28Les capybaras se nourrissent de plantes aquatiques et sont de fait d’excellents nageurs et plongeurs, capables de parcourir de longues distances immergés en piétinant le fond. Tout comme les hippopotames, ils ne laissent parfois émerger que leurs narines, leurs yeux et leurs oreilles.

animaux-fleuv29Autre caractéristique : ce sont des animaux qui se reproduisent dans l’eau et qui sont très soucieux du bien être des plus jeunes du groupe, au point que les petits peuvent même être allaités par d’autres mères.

animaux-fleuv30Les capybaras ont de nombreux prédateurs parmi les animaux du fleuve Amazone, qui apprécient particulièrement leur chair. Mais ils ne sont pas sans défense : leurs grandes incisives peuvent infliger de cruelles blessures, suffisamment graves pour leur laisser le temps de plonger et disparaitre en 3 coups de pattes.

 

 


Pour aller plus loin :


One Comment

  1. Toson 20 mars 2017 at 15 h 15 min - Reply

    Nous devons faire attention, en tant que consommateurs à ce que nous utilisons comme bois pour nos meubles etc…ce que nous mangeons, par exemple quand cela contient de l huile de palme car nous portons atteinte ainsi,sans reflechir à des forêts lointaines qui sont des lieux de vie de beaucoup de faune magnifique et fragile….ou même à des peuples vivant dans ces forêts. ..

Leave A Comment