Hébergement au Brésil : des solutions alternatives

Home/Hébergement au Brésil : des solutions alternatives
Hébergement au Brésil : des solutions alternatives 2017-05-18T20:34:38+00:00

Les solutions d’hébergement au Brésil que nous proposons sont principalement localisées à Rio de Janeiro et Salvador de Bahia.

La politique d’hébergement au Brésil de Brasil Passion est aussi simple que restrictive : on publie les offres des personnes que nous connaissons personnellement ou qui nous ont été recommandées par des amis de longue date. Nous souhaitons de la sorte proposer des solutions de logements alternatives, en toute confiance et en toute transparence, au profit de personnes que nous estimons.

Dans cette perspective, nous avons le soucis de présenter les offres d’hébergement au Brésil de la façon la plus détaillée possible, en présentant à la fois les avantages et les inconvénients des habitations. On s’appuiera au maximum sur la vidéo pour présenter les habitations. Notre objectif, c’est d’éviter toutes mauvaises surprises à nos lecteurs en détaillant la prestation proposée par l’hébergeur.

Aucun argent ne transite par Brasil Passion. Notre rôle se limite à réaliser, publier et promouvoir les hébergements que nous estimons intéressants tout en servant d’intermédiaires entre les internautes et les hébergeurs.

Hébergement au Brésil : Rio de Janeiro, une bulle immobilière ?

Rio de Janeiro, c’est la vitrine du Brésil. Mais entre le Carnaval, la Coupe du Monde 2014  et les Jeux Olympiques 2016, la plus belle métropole brésilienne devient aussi le paradis de la spéculation immobilière. Ainsi, entre janvier 2008 et juillet 2012, la ville a connu une hausse des prix de 380 % à la vente et de 108 % à la location et il n’y a toujours pas le moindre signe d’apaisement dans le gonflement de cette bulle immobilière.

Rio de Janeiro devient ainsi le petit enfer de l’hébergement au Brésil, au point que bien des Cariocas (les habitants de Rio) n’hésitent plus à emménager dans les favelas « pacifiées » qui encerclent les quartiers prestigieux tels que Copacabana, Ipanema ou Leblon. Il devient donc de plus en plus compliqué de trouver un hébergement à un prix décent à Rio de Janeiro.

Aussi, la volonté de Brasil Passion est double : valoriser les hébergeurs qui pratiquent des prix corrects dans les quartiers huppés et promouvoir un hébergement alternatif dans les favelas apaisées de la zone Sud.

 

Chez Laëtitia : Une vue imprenable sur Ipanema

 

Laëtitia est une jeune française qui s’est lancé un défi un peu fou. A deux pas des sentiers battus d’Ipanema et Copacabana, elle et sa petite famille viennent d’ouvrir une maison d’hôte dans la favela de Vidigal. Depuis maintenant 2 ans, Laëtitia et son mari rénovent ainsi une grande bâtisse qui accueillera à terme 6 chambres et peut-être même un restaurant d’ici deux ans.  A la veille de la Coupe du Monde, elle propose d’ores et déjà à la location  5 chambres et un appartement à des prix raisonnables.

L’originalité de son projet, c’est aussi la manière dont Laëtitia opère ses rénovations. C’est en effet en faisant le tour des brocantes et en restaurant les meubles qu’elle y trouve qu’elle aménage petit à petit ses chambres d’hôtes. En outre, elle a la bonne idée de redonner une seconde vie à son mobilier en collaborant avec des artistes locaux: le résultat est aussi esthétique qu’original !

Le rêve de cette architecte d’intérieur de formation, c’est de réhabiliter de la sorte tous les logements de son voisinage. Avec la volonté d’acier qu’on lui connait, ce rêve solidaire nous semble tout sauf inaccessible !

Car il ne faut pas s’y tromper ! La position géographique de la favela de Vidigal (située entre les quartiers chics d´Ipanema et Barra) conjuguée à l’immense pression foncière que subit Rio de Janeiro depuis quelques années font que cette localité est appelée à s’embourgeoiser assez rapidement. Cette gentrification à marche forcée est en vérité déjà bien avancée. En effet, on compte aujourd’hui plus de 2000 étrangers propriétaires d’un terrain à Vidigal. Ces gringos ont bien compris que Vidigal a toujours été une favela réputée calme, que c’est un quartier qui jouxte les localités les plus chères de toutes l’Amérique du Sud et que c’est de cette colline qu’on assiste  au plus beau levé de soleil sur Ipanema…

En terme de qualité, les logements de Laëtitia sont à la hauteur de nos attentes : les logements sont simples, originaux, harmonieux et fonctionnels. Restaurer les meubles en collaboration avec les artistes locaux nous semblent une excellents initiatives et le fait est que cela produit des résultats remarquables. Au niveau des prix, nous sommes par contre un peu plus sceptiques :  autant le petit T2 et la chambre double à 25 euros nous paraît un compromis acceptable pour un hébergement à Rio de Janeiro, autant les prix des autres chambres doubles nous paraissent un tantinet excessives. On regrette également que le petit-déjeuner ne soit pas inclus dans la prestation. 

[/fusion_tab]
Les chambres sont livrées propres. Toutefois, le ménage est à la charge de l’occupant ; ce qui peut-être problématique pour ceux qui partagent la salle de bain avec des voisins peu regardants …  En as de séjour prolongé , une contribution d’environ 5 euros pourra être demandée.
[/fusion_builder_row_inner]
La situation géographique de la maison d’hôtes de Laëtitia est autant sa force que sa faiblesse. Autant cela offre une solution d’hébergement alternative, plutôt sûr, avec une vue imprenable sur Ipanema ; autant cette maison d’hôte se situe très en hauteur d’une coline. On y accède par une longue route sinueuse soit à pied, soit en taxi, soit en moto-taxi. Ensuite, il s’agit de grimper une cinquantaine de marches pour pouvoir accéder à son logement.
On compte quelques épiceries et petits bars non loin de la maison d´hôtes. Ambiance populaire, sympathique et plutôt tranquille. Une fois en bas du morro, l’accès est très simple pour se rendre sur la plage d’Ipanema. En outre, il y a un petit sentier pittoresque d’environ 40 minutes qui part non loin de la maison d’hôtes.
Une favela, même pacifiée, même en pleine gentryfication, c’est quand même pas ce qui se fait de mieux en terme de sécurité. Toutefois, on estime qu’il n’y a pas plus de risque d’agressions à Vidigal qu’à Copacabana ; bien au contraire.
[/fusion_tabs]

Chez Mickey Leão : un hébergement simple et abordable sur Ipanema

L’appartement de Mickey Leâo possède un confort spartiate, une décoration à peu près inexistante mais tout est indéniablement fonctionnel. La situation géographique est idéal ( au beau milieu d’Ipanema, à moins de 150m de la plage) et les prix sont plus que correctes pour le quartier et en plus  négociables à n’importe quel moment de l’année.
[/fusion_builder_row_inner]
]
C’est le gros point faible de l’hébergement que propose Mickey, au moins en apparence. En vérité, la propreté de l’appartement mérite deux étoiles. Cependant, les équipement sont véritablement trop vieux et abîmés par les vents marins pour inspirer la confiance. Les carrelages et les peintures mériteraient d´être rafraîchis. Et l’absence de décoration n’arrange rien à la vue d’ensemble.
On peut difficilement faire mieux pour ce prix là ! En plein coeur d’Ipanema, à moins de 150 mètres de la plage, la messe est dite.
Un hébergement au Brésil à deux pas de la plage d’Ipanema, c’est ce qui se fait de mieux en termes d’animations.Plage, surf, couché de soleil sur l’océan, bossa-nova, séduction, culte du corps, restaurants, bars, boîtes de nuit … Plus encore que Copacabana, Ipanema c’est le plus beaucliché du Brésil.
Deux étoiles pour la sécurité parce qu’il n’y a aucun quartier de Rio de Janeiro qui mérite une étoile de plus !

Leave A Comment